Toxine botulique

QU’EST CE QUE LA TOXINE BOTULIQUE ou Botox® ?

Il s’agit d’une neurotoxine de type A agissant de façon transitoire sur la jonction neuro-musculaire. La toxine botulique ou BOTOX® est un mĂ©dicament largement utilisĂ© depuis les annĂ©es 80 dans le traitement de pathologies diverses telles que le strabisme, le blĂ©pharospasme, la spasticitĂ© d’un membre après un accident vasculaire cĂ©rĂ©bral (AVC) ou encore pour le pied Ă©quin chez l’enfant.

 

 

COMMENT LA TOXINE BOTULIQUE ou Botox® PEUT ELLE TRAITER LES RIDES ?

Les rides d’expression sont liées à un excès d’activation de certains muscles qui par leur action répétitive provoque la formation de dépressions de votre peau. Le Botox® agit en bloquant cette hyperactivité, des rides d’expression, principalement dans la partie haute du visage (ride de la glabelle, pattes d’oie et rides du front). Elle provoque une relaxation musculaire au point d’injection. Le muscle peut alors se décontracter et la ride injectée s’atténue nettement.

La toxine botulique favorise le travail d’autres muscles et engendre ainsi un véritable effet tenseur (lifting) sur la peau et l’atténuation voire la disparition des rides des zones traitées.

En traitant simultanément les rides du tiers supérieur du visage, ride du lion, rides de la patte d’oie et rides du front, vous paraîtrez moins fatigué(e) et moins triste, on parle d’ouverture du regard.

Cependant, la toxine botulique ne modifie pas nĂ©cessairement les rides en surface. Il existe d’autres mĂ©thodes pour rĂ©duire ce type de rides comme le laser ou le peeling ou les injections d’acide hyaluronique.

 

LA TOXINE BOTULIQUE ou Botox® ET TRANSPIRATION EXCESSIVE (HYPERHYDROSE) ?

L’hyperhydrose axillaire qui désigne une transpiration excessive au niveau des aisselles constitue un handicap invalidant dans la vie courante. La toxine botulique constitue un traitement très efficace, rapide et sans danger et représente un progrès incontestable car elle améliore la qualité de vie du patient.

COMMENT SE DÉROULE LA SÉANCE ?

Tout d’abord, un examen clinique détaillé du haut du visage, au repos et en dynamique est pratiquée. Puis, selon un plan de traitement établit, l’injection de toxine botulique, quasiment indolore sera réalisée au cabinet en une dizaine de minutes.
Aucune anesthésie n’est nécessaire.
Le traitement consiste à effectuer quelques points d’injection de Botox® au niveau du visage pour le traitement des rides d’expression ou sous les aisselles pour le traitement de l’hyperhydrose.
L’utilisation de doses adaptées à chaque cas, en fonction notamment de la puissance musculaire permet d’éviter l’aspect « figé » souvent redouté par les patients, et ainsi d’obtenir un résultat harmonieux et naturel.
Le traitement se fait gĂ©nĂ©ralement en une seule sĂ©ance et les premiers effets se voient Ă  72H, et sont maximum Ă  10-15 jours. Des rougeurs aux points d’injections peuvent apparaitre, elles disparaissent en moins d’une heure et vous pourrez vous maquiller sans soucis.

Ce traitement par toxine botulique peut avoir lieu à n’importe quel moment de l’année. Il sera à renouveler tous les 4 à 6 mois. A chaque séance, le résultat est plus satisfaisant et plus durable car les contractures musculaires responsables des rides diminuent progressivement.

 

EST-CE DOULOUREUX ET Y-A-T-IL DES RISQUES ?

L’aiguille est très fine, et les injections de toxine botulique ou Botox® sont habituellement peu douloureuses.

La toxine botulique a fait largement les preuves de son innocuité en médecine traditionnelle. Utilisée en médecine esthétique à des doses infinitésimales, elle est dénuée de toute toxicité.

Le traitement n’est donc pas risqué si on respecte les contre-indications suivantes :
antécédent de maladie neurologique, femme enceinte ou allaitante, trouble de la coagulation, prise d’anticoagulants (type aspirine, à éviter 8 jours avant). Toute infection au niveau de la zone à traiter décalera le traitement dans le temps.

Après le traitement, il est recommandé de ne pas masser les zones traitées, ni d’appuyer dessus. Il vous sera également demandé d’éviter de pencher la tête (passer l’aspirateur, faire du sport…) ou de s’allonger pendant quelques heures.

Des effets secondaires rares et réversibles peuvent parfois survenir, les plus fréquemment rapportés sont :
petite ecchymose, hématome, ptose de la paupière supérieure, ou maux de tête.